PALEFRENIER, JOB SAISONNIER!

S’il y’a bien un job pour commencer sa carrière dans le monde du cheval, c’est bien celui là!

Comme beaucoup de sujets sur les forums en témoignent, on a beau avoir envie et des connaissances solides, on a tout de même peur de ne pas savoir faire, de rater sa lettre de motivation, de pas avoir le bon profil… Alors voici un article qui vous résumera mon expérience dans ce job en tant que saisonnier et qui j’espère vous aidera dans vos démarches

 

QUELS SERVICES VA-T-ON TE DEMANDER?

– Nettoyer les boxes.
– Nettoyer les paddocks.
– Faire les tournées quotidiennes de foin et de grain.
– Vérifier l’eau.
– Vérifier l’état des chevaux et donner l’alerte si nécessaire.
– Vérifier l’état des abris, clôtures, boxes, barrières…
– Réparer les clôtures, barrières etc.
– Balayer les écuries et aires de pansage.
– Ramasser les crottins des écuries et des carrières que les utilisateurs n’ont pas nettoyé.
– Sortir les chevaux au paddock/pré et les rentrer.
– Réparer le tracteur ou le quad, tondre l’herbe, soin des cuirs ( pas toujours ).
– Veiller un cheval malade ( pas toujours ).
– Donner les compléments alimentaires ( pas toujours ).
– Ranger les selleries ( pas toujours ).
– Nettoyer le bureau et le club-house ( pas toujours ).


DE QUELLES COMPÉTENCES AURAS-TU BESOIN?

– Être robuste : En effet, entre les bottes de foin et les brouettes de crottin, ce job reste physique.

Connaître l’univers du cheval : Il sera impératif de connaitre les méthodes d’entretien des boxes ( dont la régularité varie selon les écuries ), les outils pour réparer les clôtures ( généralement vous regardez une fois et après ça rentre tout seul ), mais surtout les soins généraux aux équidés et comment reconnaître un problème de santé ( posture, oreilles, muqueuses, pieds, crottins, respiration etc. ). Si vous avez des lacunes, les infos sont à portée de main dans vos bouquins des passages des galops!

– Être social : Rien de plus frustrant qu’un collègue ronchon et renfermé sur lui même. Surtout le mercredi et le samedi où les gamins vont venir voir ce que vous faites et vous poser plein de questions, profitez en, c’est les meilleurs moments!

– Être polyvalent : Il arrive que votre planning change par moment, où par exemple le moniteur est à a bourre et que vous allez devoir préparer les poneys de la balade de 15h… Ou que Madame Smith est malade et qu’il n’y a personne pour sortir longer son vieux cheval Lutin.

M’enfin, rassurez vous, il y’a très souvent un Magicien Bricoleur qui est l’homme à tout faire du club et qui vous épargne la réparation du tracteur et du quad…


COMMENT POSTULER SANS DIPLÔME?

Le bouche à oreille ou le culot. D’une part si vous savez vous occuper des chevaux, et que vous avez un bon contact social, vous ne manquerez pas de vous faire repérer déjà dans votre propre écurie. Après, déplacez vous pour rencontrer les autres centres équestre, les écuries de propriétaires et les éleveurs. Vous pouvez aussi passer des annonces sur des sites comme LeBonCoin pour atteindre les particuliers qui partiraient en vacances.

Faites vous un CV-cheval. Ne manquez pas de noter vos autres compétences mais mettez en avant vos capacités, votre patience, votre polyvalence et votre profil chaleureux! Il faut que le gars en face sente que vous êtes quelqu’un de solide et en qui il peut faire confiance.

Je ne vous le cache pas, il est très difficile de trouver un emploi de palefrenier lorsqu’on n’est pas véhiculé et autonome. Mais ce n’est pas impossible!

Sachez que les formations équestres demandent aux apprentis de trouver des stages en centre équestre, et que les diplômés ont un avantage conséquent… Là où je peux vous orienter, ce sont les écuries de propriétaires : les élèves BP, BAPAAT et CQP n’y sont pas car il n’y a pas de cours et d’animations pédagogiques, c’est déjà une grande partie de la concurrence qui s’envole!

Mais après avoir fait votre CV et votre lettre de motivation, rappelez! C’est là que tout va se jouer s’il y’a une place de libre. D’une soyez cordial mais montrez que vous savez ce que vous voulez. Votre but est d’effectuer ces tâches quotidiennes pour entrer concrètement dans le monde du cheval et que vous avez parfaitement conscience que ce ne sera pas de tout repos, mais vous n’êtes pas en mousse et vous êtes disponible!

Ce job ne vous fera pas monter plus souvent à cheval. Au contraire vous ne serrez en selle que très rarement voir jamais. Vous pouvez donc soit proposer vos services à votre écurie contre vos heures de monte, soit un salaire mais vous ne pourrez pas tout avoir. Beaucoup d’écuries proposent des pensions contre services par exemple.

LES POINTS POSITIFS ET NÉGATIFS :

– Positifs : Vous aurez un véritable début d’expérience dans le monde du cheval, vous allez en apprendre tout les jours, vous serez en contact avec les chevaux h24, vous ferez partie de l’équipe de l’écurie, vous aurez plus de facilité à trouver le prochain contrat, vous allez vous faire des contacts.

– Négatifs : Vous aurez des courbatures, vous devrez faire attention à bien vous alimenter pour ne pas tomber de fatigue, des fois vous pourrez… allez tomber sur des cons ( autant être sincère ), vous allez vous attacher à Lulu et Bicyclette que vous devrez quitter à la fin de votre contrat, vous allez puer oui aussi…

Mais même si c’est dur c’est aussi très enrichissant et je ne regrette en rien cette expérience! Au début vous allez galérer puis on va vous montrer des trucs et astuces pour aller plus vite et que ce soit plus facile, et là malheureusement la fin du contrat est déjà là… Mais ça vous motive pour la prochaine fois et pourquoi pas pour des formations qui elles vous feront monter les échelons et qui sait, vous amener au poste de votre rêve (; !

Le petit lien bien sympa sympa : http://www.equiressources.fr/

J’espère que ce petit article vous aura aidé dans vos recherches et je vous souhaite à tous et à toutes de réussir vos projets!

A bientôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *